Championnat de France féminin 2009








Un récit du championnat du point de vue d'une pilote:

ou:
Bailleau oh Bailleau,  ou sont restés les circuits de 700 km que vous affichiez les autres années?


vav02118.jpg



Bonjour, voici l'équipe de choc de la classe course,   Maryline et Jutta, avec leur mascotte et son papa Christophe!
Le championnat de France féminin fut l'occasion de nous entraîner à voler en équipe, puisque nous disputerons les championnats du monde en Hongrie dans la même classe. Voler en équipe, tout un mystère, voici le balbutiement.... 

Avant votre lecture voici le lien  link vers le site officiel et ce lien vers le blog qui propose des récits et des photos intéressant: link

m-cavol07864.jpg


Comment cela fonctionne un championnat?
Nous sommes treize concurrentes, chacune sur son planeur. Seule Claude vole avec Françoise dans un bi-place.blog-vav_1911.jpg Le matin les remorqueurs nous décollent. Nous essayons de rester en air et de nous élancer comme des aigles dans ces colonnes d'aire chaudes. Une fois en haut, nous allons nous élancer vers d'autres colonnes d'airs chaudes ce qui nous permet d'accomplir un circuit.

infovv1.jpg


Les organisateurs s'informent le matin de la météo, (voir les links météos), puis ils décident dans quel secteur ils envoient les concurrents.

Marylin-et-Jutta-reglent-leur-PDA.jpg

Cette année le championnat s'est déroulé à Bailleau.
Voici comment une fiche d'épreuve se présente:


Championnat de France Féminin Bailleau 2009
Epreuve du 02/05/2009

logobailleau2.jpg

 

 

Epreuve N°1, 02.05.2009
Epreuve de Vitesse, Task time: 02h 00min
Points de virage Distance Direction Zone d'observation
018BailleauArmenonville 0.0 km 000° Cylindre R=10,0km
055Chatillon Coligny 109.3 km 132° Cylindre R=50,0km
234Vibraye 159.3 km 281° Cylindre R=60,0km
018BailleauArmenonville 81.2 km 053° Cylindre R=3,0km
Total: 155,6km/563,3km (349,8km)

952_CdFF2009_tsk.jpg



Voilà un AAT



cherchez le triangle, c'est le trait fin qui indique le circuit à parcourir. Vous voyez le triangle? Autour des points de virages vous voyez les cercles? Voilà dans ces cercles chacun peut aller ou bon lui semble, à partir du moment ou la météo le permet.
vous l'aurez compris, lors du temps incertain, l'organisateur préfère laisser le choix aux pilotes de prendre la direction de leur route.Dans ces cercle les pilotes sont libre de choisir combien de km ils veulent parcourir. Un seul maître mot: VOLER VITE!

L'organisateur prévoit ici que les pilotes doivent
voler au  minimum 2h durant lesquelles ils peuvent parcourir  une distance entre 155km et 563km!
L'idée est qu'on doit être le plus rapide que possible, alors si le pilote rajoute de la distance, s'il vole plus loin, cela doit être rentable! Il doit notablement améliorer sa vitesse grace à ces km rajoutés.
Gare à ceux qui volent en dessous de 2h! Leur vitesse est amputé des nombre de minutes volées en moins... mais là n'essayez pas de comprendre c'est du chinois, même pour des pilotes de planeur!

Vous l'aurez compris, cette épreuve est pleine d'incertitudes, pleines d'inconnues, qui nous font cependant travailler notre tête, car il faut réflechir, réfléchir, réflechir: ....quand partir au circuit? , quand faire demi tour?, quel cap prendre?, rester sur le trait proposé ou choisir un tout nouveau itinéraire... quoi faire, et les autres? Aucune idée ce que les autres peuvent bien faire...Vous voyez que la tactique se présente tout à fait différent des autres épreuves!

Revenons à la carte que je vous ai présenté ici, je parlais des traits fin, la trace du circuit initialement proposé, les autres traits épais sont les espaces aériens à respecter! Nous volons près de Paris, et là il y a un trafic aérien important.

Ici le plus important: respecter ces espaces aériens, Ne pas y rentrer dedans, ou  rester en desous d'une telle altitude. C'est le plus compliqué pour les vélivoles, mais la sécurité pour les passagers prîme!

Mais on dirait que les épreuves ressemblent de plus en plus à des épreuves de navigation minitieuse..ce n'est plus la compétition insouciante qu'on a connu dans le temps!



Course sur Circuit


Epreuve N°2, 04.05.2009
Course sur Circuit
Points de virage Distance Direction Zone d'observation
018BailleauArmenonville 0.0 km 000° Au Point Suivant, Ligne 20,0km
232Verneuil/Avre 58.0 km 296° Cylindre R=500m
155Montlandon 39.8 km 167° Cylindre R=500m
087Epuisay 55.6 km 190° Cylindre R=500m
029Blois le Breuil 31.8 km 139° Cylindre R=500m
234Vibraye 54.7 km 320° Cylindre R=500m
018BailleauArmenonville 81.2 km 053° Cylindre R=3,0km
Total: 321,1km

954_CdFF2009_tsk.jpg


Voici une course sur  circuit. Pas de cercles autour des points de virage, rien à réflechir, il suffit de parcourir simplement le triangle prescrit par l'organisateur... et si la météo s'y met, nous y prenons bp de plaisir!

Concernant les zones aériennes, vous comprenez que ce vol numéro deux s'annonce difficile point de vue espace aérien! Cherchez la trace du circuit et regardez les traces des espaces aérien! D'une part le trait proposé traverse les zones, d'autre part, qu'il faut bien préparer le circuit, existe-t-il une restriction en altitude? Certainement que oui...
Là ou le circuit passe, c'est autorisé à tel altitude, à côté cela peut être moins..de fortes penalités nous attendent en tant que sanction si cet espace aérien est tangenté.

Difficile, car nous avec nos planeurs, nous sommes dépendant des cumulus qui doivent être sur notre route, sinon nous devons attérir dans un champs.... Mais si la météo est capricieuse, difficile de suivre tout à la fois!




cha7.JPGm-cavol01752.jpg


Voici mon planeur préféré!








vav02158.jpg




Maryline vole avec deux ailes: "2L" s'appelle son planeur.
Ce sont des planeurs de la classe  course, ayant des volets de courbure.

m-cavol01565.jpg




Deux classes volent en même temps, pas toujours le même circuit: une classe régional, pour disputer le championnat régional, et notre championnat féminin, avec nos  pilotes féminines. Nous avons pour le championnat de France volé 5 jours et le championnat régional a décollé que trois fois.












Revenons au vol numéro 1 en haut de page: Un AAT entre 155 et 560 km!

C'est un vol difficile, car la météo est plus que incertain.

Marilyne et moi décidons de partir dès que possible sur le circuit, puisque le temps ne s' annonce pas fameux.
Au km 50 les ennuis commencent, il y a, dans le ciel inscrit, un arrêt total de cumulus, à la place il y a une couverture nuageuse assez hermétique au soleil.
nous devions aller vers un point sans aucun cumulus et ou il aurait sans doute fallu atterrir..si on poursuivait notre route toute suite.

Je pensais qu'il serait bon de parquer sous les cumulus pour voir si la barre de nuage allait se fondre pour faire place au soleil...vous vous imaginez, parquer sans avancer cela coûte en énérgie, puisque tous les concurrents avaient ainsi le loisir de nous trouver sous ces cumulus. Nous envions toutes les pilotes de l'autre classe qui avaient droit de faire demi-tour avant cette barre de nuage et de continuer leurs vols sans "trôp" de difficultés.

Effectivement le soleil a pu rechauffer quelques endroits devant nous et nous partons vers le point de virage. Après avoir viré le premier point, il a fallu faire demi tour dans une masse d'air pas très engageant...qui se solde par une vache élégante, ce fut la première de trois en tout, sur cinq vols. J'ai attéris dans un champs juste à côté d'une route, aucune maison nulle part, il y a beaucoup de vent et il fait froid. Pour la première fois je téléphone depuis le planeur et je reste tranquillement et confortablement assise en attendant que mon valeureux dépanneur et mari Christophe arrive.

Après réflexion avec Maryline,  nous pensons qu'on aurait pu s'engager sous une rue de cumulus qui partait du point de virage, et nous aurions pu penser faire plus de km pour plus de point... mais on y a pas pensé au bon moment. comme quoi la tactique...

 Le soir nous avions la surprise que nos planeurs ont parcouru avec Magali la distance la plus grande et avec bp d'espoir de trouver une meilleure météo  nous remontâment nos montures le lendemain.


Place No   Pilote Club Planeur Hcap Depart Arrivee Temps   Vitesse   Distance Points Pen.
1. EU EU.jpg Magali DECACHARD St Crepin LS 8 108 15:29:17           118.7km 289  
2. C C.jpg Jutta STURM CICVVA Colmar Ventus 2 114 15:29:19           118.9km 274  
2. 2L 2L.jpg Maryline ABADIE BERARD AAVE Buno LAK 17/15m 114 15:29:21           118.9km 274




DI.jpg

Magalie Decachard





vav02065-copie-1.jpg




vav02148.jpg

 





VOL numéro 2
Ce  jour deux nous promettait une meilleure météo, surtout plus de km.
Comme les résultats le montrent, on a volé plutôt rapidement, avec Marilyne, nous nous sommes perdu de vue en mi-circuit, mais nous sommes rentrée presque en même temps. Nous nous sommes fait plaisir de trouver enfin des pompes assez rondes pour les appeler pompes et qui montaient suffisamment haut pour parcourir le circuit sans trop de difficultés. Les difficultés de ce vol provenait surtout de l'espace aérien.

Place No   Pilote Club Planeur Hcap Depart Arrivee Temps   Vitesse   Distance Points Pen.
1. C C.jpg Jutta STURM CICVVA Colmar Ventus 2 114 14:05:04 17:27:50 03:22:46   94.9km/h   320.7km 1000  
2. 2L 2L.jpg Maryline ABADIE BERARD AAVE Buno LAK 17/15m 114 14:04:47 17:33:18 03:28:31   92.3km/h   320.7km 966  
3. EA EA.jpg Nathalie HURLIN CVVE Bailleau Std. Cirrus 98 13:52:28 18:06:24 04:13:56   75.8km/h   320.7km 912


m-cavol09756.jpgNathalie Hurlin








Epreuve numéro 3:
Une fois de plus, cette météo hasardeuse ne permet pas aux organisateurs de donner un circuit préfabriqué.

 Nous nous faisons cependant plaisir lors de ce vol, au moins dans la première partie, car lorsque nous pouvons enfin décoller (16h!!!) En effet l'organisateur souhaitait profiter de chaque fenêtre météo et ainsi nous étions en piste depuis midi. Après avoir pris le café au bar, pour se rechauffer, tard dans l'après-midi le soleil pointe son nez, et l'échauffement de la masse d'air est presque immédiat! Nous ne pension pas  que les ascendances ne deviennent aussi fortes.

Nous progressons bien ensemble, tout en cheminant presque sans spiraler, mais après le premier point de virage, encore une journée avec beaucoup de vent, j'ai perdu Marilyne lorsque je chemine du mauvais côté du nuage et que j'ai du mal à remonter en hauteur. Cette épreuve ressemblait à une de l'année dernière, courte elle aussi, bp de vent, on peut avancer, mais lorsqu'il faut spiraler, gare à celui qui est trop bas. Maryline part donc seule devant, j'essaie de faire aussi bien que je peux.

Ce vol fut technique et pas du tout facile, mais nous volons entre 177 et 140 km, pour une vitesse, Marilyne 102 km/h et moi même seulement à 93.5 km/h.

Mais une chose est sur, on s'est fait plaisir, on a volé, tard certes, regardez l'heure de départ: 16h40, mais pour une journée ou on aurait pu bâcher, on a eu du plaisir!!!

Regardez le classement, vous remarquerez que le nombre de km n'a que très peu d'importance, c'est plutôt la vitesse qui compte.


Place No   Pilote Club Planeur Hcap Depart Arrivee Temps   Vitesse   Distance Points Pen.
1. 2L 2L.jpg Maryline ABADIE BERARD AAVE Buno LAK 17/15m 114 16:40:20 18:24:04 01:43:44   102.9km/h   177.9km 492  
2. EA EA.jpg Nathalie HURLIN CVVE Bailleau Std. Cirrus 98 16:34:07 18:11:41 01:37:34   80.6km/h   131.1km 411  
3. C C.jpg Jutta STURM CICVVA Colmar Ventus 2 114 16:44:27 18:15:50 01:31:23   93.5km/h   142.4km 409



vav02074.jpg


Vol numéro 4:



Ce vol fut assez technique, décollage tardivement, thermique plus que difficile, je ne sais même pas ce qui s'est passé, mais avec Marilyne nous nous sommes perdues de vue très rapidement. Déjà nous avions du mal à monter au dessus de 600m, lorsque nous y étions, la météo devant s'était dégradée et il a fallu se battre pour rester en air.
Un seul mot: FATIGANT!
Une fois sur le circuit, cela avançait pas mal, mais une fois de plus, les cumulus ont choisi des endroits super près des espaces aériens à ne pas toucher...
Dur dur!

En ce qui me concerne, j'ai fait des détours mémorables le long d'une barre de nuage qui m'a permis de trouver une ascendance sympatique qui m'a permis de revoir certains planeurs au point de virage.


 Marilyne ce jour a volé remarquablement bien, moi même j'avais du mal à raccrocher les nuages.

Marilyne se trouve seule sur le circuit, elle est très en avance sur toutes les concurrentes, elle se trouve parfois en compagnie de Jean Pierre, meilleur pilote de l'autre classe. Ensemble ils font face à un grand trou bleu dans le ciel avec seulement de faibles ascendances. 

Marilyne va vers le point de virage Illiers-Combray et me dit: "j'en ai marre, je n 'en peux plus". A moi de l'encourager d'aller toujours plus loin.








vav02069.jpg


Elle se pose néansmoins, et moi très en arrière, j'avance  tout doucement.

Je me souvenais que j'avais de l'eau encore dans les ailes, je soulage mon planeur de toute cette eau afin qu'il ne redevienne aigle,
j'avance tranquillement et sans espoir de tourner,

car maintenant un gigantiesque front d'orage, très très sombre, se dresse devant moi, le point de virage est sous ce front de nuage, et je dis à Christophe mon valeureux mari et dépanneur: "Attèle la remorque et mets toi sur le chemin, afin qu'on puisse demonter le planeur rapidement lorsque je serais vaché." (poser sur un champ vachable)


Cela faisait plus de 6h que j'étais en vol, la fatigue fut grande, mais immanquablement je me rapproche du troisième point de virage.
J'arrive sous la masse, sous le front d'orage, sous les nuages grises, qui ne derversent pas encore toute leur eau sur moi, et j'avance tranquillement sur le point de virage. Tout d'un coup je vois  Jean Pierre dans une pompe, mais il a déjà tourné le point et s'éloigne vite.

 Après le point de virage deux options s'offrent à moi: soit revenir sur mes pas et rechercher ma dernière ascendance après avoir viré, ou prendre à 45 ° à droite ou un beau cumulus atteignable m'attendait.
J'opte sur cette solution, qui me permet de fuire l'orage, hop je vire, je prend la nouvelle direction, mais une fois sous le nuage, plus rien ne  soulève les ailes pour permettre à Charlie de redevenir aigle...Je me pose sur un champ magnifique, une ferme au bout, avec des paysans plutôt sympatique.
vav02104.jpg
ce jour là mon téléphone fut vide!! Alors que je souhaitais rester cette fois dans mon planeur pour éviter à ce que un coup de vent ne renverse le planeur, comme Jacques Aboulin nous l'avait appris, je devais me resoudre à marcher vers la ferme. Mon champs fut plutôt long, j'ai du entrer dans la ferme par une cour de vaches. hmm ça sent bon!
Mais comme d'habitude lorsqu'on vient à la rencontre avec des personnes
on a de bonnes surprises.
Ce paysan avait un 4x4 et avec son frère ils sont venus nous aider à demonter notre
Charlie, sans problème. Ils ont été accompagné de trois fillettes d'âge de 13 ans qui vont certainement aller voir Bailleau le prochain temps...


vav02087.jpg




Le vol numéro cinq
me restera gravé à jamais dans ma tête! J'ai du attérir deux fois, tellement les ascendances furent difficile pour moi. Je me sentais littéralement éjecté de l'air , il y avait bp de vent, des cumulus dessiné dans le ciel, je devinais l'onde en air, pas moyen pour moi de m'accrocher! Seul le troisième vol me permet avec un éloignement de dix km de trouver enfin une ascendance qui me propulse en altitude.

 Une joie qui ne dura pas longtemps! Dans un rien du temps je me trouve au bout de 50 km à 150 m prèt à attérir lorsqu'une petite bulle me monte à 600m,

trop bas pour réellement pouvoir raccrocher et m'élancer à la poursuite de Marilyne, qui boucla le circuit facilement ensemble avec Nathalie et Magali.

Une fois sur mon champs, qui pourtant fut très jolie, je pleurais de déception. Je téléphone à ma petite Lilly à l'autre bout de la France, Lilly, ma petite championne de Handball, elle qui vibrait chaque soir avec moi devant l'ordinateur, je devais lui annoncer  ma vache trop rapide! m-cavol02150.jpg

Avec une grande délicatesse elle me console lorsque je lui dis que j'ai sans doute perdu tout espoir au podium elle me dit: "maman ce n'est que partie remise" . Yannick, mon fils se souci plutôt du planeur lorsqu'il entend mon émotion mais le planeur est-il ok? bon? Alors pourquoi tu es triste?
m-cavol02453.jpgmon fanclub: Charlotte, Yannick, Noé



Ce sont Charlotte et Yannick qui me téléphonent plus tard pour me dire que je n'aurais pas perdu autant de points et que  j'ai  maintenue une deuxième place au général. Quelle émotion!!!!


Christophe m'avait dit que Amélie avait un peu moins de chance avec son champs que moi, qu'elle a abîmé un peu son planeur. J'étais bien triste pour elle. Quelle bonne future pilote qu'elle sera, j'éspère qu'elle continue sur sa trajectoire, quel avenir devant elle!
Voici Amélie:m-cavol02141.jpg






Après ces vols difficiles le championnat est terminé.
Le vol d'équipe n'est que dans ces débuts, il faut travailler pour améliorer les vols...
Nous pouvons dire que durant ce championnat on s'est entraîné surtout à voler dans de conditions difficiles au point ou il faut se demander s'il existe encore des pompes, des ascendances dignes de ce noms... En principe on verra ça en Hongrie...

Un grand merci à l'équipe organisatrice pour ce championnat et ces petites fenêtres météo!


Voici l'équipe de France actuelle, avec
l'entraîneur Eric Napoléon et le président de la FFVV, Jean Emile Rouaux:
Aude Grangeray, Maryline Berard, Jutta Sturm, Nathalie Hurlin, Anne Ducarouge, Magali Decachard, noté que notre mascotte est toujours avec nous!

feminines.jpg




 Quelques photos perso sur: http://picasaweb.google.com/lh/sredir?uname=jutta.sturm&target=ALBUM&id=5336021154219879025&authkey=Gv1sRgCKmrxPvG__fjDQ&feat=email

 

Championnat de France Féminin
Epreuve N° CVVE BAILLEAU, 02.05.2009 - 09.05.2009
 
Handicap - Overall results after 5
 
 
Place   Pilote Club Planeur Hcap Total
1. 2L 2L.jpg ABADIE BERARD Maryline AAVE Buno LAK 17/15m 114 2749
2. C C.jpg STURM Jutta CICVVA Colmar Ventus 2 114 2559
3. EA EA.jpg HURLIN Nathalie CVVE Bailleau Std. Cirrus 98 2527
4. EU EU.jpg DECACHARD Magali St Crepin LS 8 108 2261
5. V20 V20.jpg GRANGERAY Aude ASVV Angers LS 4 106 2224
6. RI RI.jpg GRAFF Jasmine ACVV DG 400/17 110 1855
7. CR CR.jpg ROBLOT Christine Tours Le Louroux Pegase 104 1847
8. RE RE.jpg LESAGE Martine CVVE Pegase 104 1655
9. YJ YJ.jpg AUDIER Amélie Beynes LS 4 106 1525
10. 2K 2K.jpg ESTRADE Marie-Christine AC Issoudun ASW 24 108 1450
11. SF SF.jpg GANTIE Céline Nogaro LS 8 108 1437
12. B611 B611.jpg RAYNAUD Monique CentreMilitaire Ambérieu Pegase 104 1375
13. PH PH.jpg Claude BOURASSEAU Françoise DEBLED CVVE Bailleau Janus 18.2m 104 509