Kateia Sport 2008

PLANEUR - Ça plane pour Anne, Céline et Monique !

publié le 2/07/2008, par Vanessa Khossourian

Chaque vol est différent et on ne se lasse jamais


L'Adjudant-Chef Monique Raynaud, Caporal Céline Montorio, Anne Ducarouge ingénieur principal de l'armement et Championne de France 2006 qui a conservé son titre en 2007, ont bien voulu nous consacrer une petite interview entre deux vols.


Pour elles, «Le vol en lui-même nous procure la sensation de toujours se battre avec les éléments, les conditions météo. Faire au mieux, avancer, chercher toujours la manière de pouvoir progresser. Chaque vol est différent et on ne se lasse jamais.»


Kateia : ça fait combien de fois que vous participez à ce championnat.

Céline Montorio: 3 fois
Anne Ducarouge: 3 ou 4 fois
Monique Raynaud: 6 ou 7 fois déjà !!

Comment s'est passé le National Air pour vous?

AD: l'organisation est très pro et il y a une très bonne ambiance. La météo a été moyennement favorable. On a eu deux bonnes épreuves au début et après ça a été plus difficile. Il y a eu des orages... Plusieurs journées ont été annulées
Sinon, sur le point de vue technique, on a eu des vols intéressants.

CM: la première épreuve a été très bien, avec de bonnes conditions météo. Ça faisait deux ans que je n'avais pas volé avec des conditions pareilles !
La deuxième a été plus technique : faire son vol en fonction de la météo reste assez difficile. Pour les autres épreuves, avec la fatigue accumulée, ça a été un peu plus compliqué...

K: Comment expliquez-vous que vous soyez si peu de femmes à participer à ce championnat?

MR: On n'est pas nombreuses, car c'est un sport très technique. Il y a beaucoup moins de filles que d'hommes, au niveau du recrutement. Beaucoup abandonnent quand elles ont des enfants, car elles sont moins disponibles.
Quand on fait de la compète, c'est qu'on a plusieurs années de vol à voile derrière nous

K: Comment se comportent les hommes à vos égards?

CM : comme on est peu nombreuses, les hommes viennent nous aider. Ce sont de vrais gentlemen (rires). Ils sont très présents et on a pas besoin de mécanos car ils nous réparent tout!
Ils nous aident à progresser, nous tirent vers le haut. C'est l'avantage de la situation.


Après la compétition, Anne et Monique partent "en éclaireurs" en Hongrie en stage de préparation avec Éric Napoléon, leur entraîneur, pour la 5e édition du Championnat du monde féminin de vol à voile qui aura lieu du 25 juillet au 8 août 2009 à Szeged. Céline travaille, quant à elle, à la pré-sélection.

http://www.kateia-sport.com/vol-a-voile-national-air-itw-filles-b1ae788c0b14117558f6786a811a43eb.html